Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 06:00
  Une jeune nonne apprend qu'elle est la fille de juifs disparus et part en quête de son passé dans la Pologne des années 60.
Un film au gris lumineux sur la foi et la médiocrité du monde.
Pawel Pawlikowski renoue avec le passé de sa famille et l'histoire de son pays pour réaliser "Ida" son premier film polonais.
L'univers poétique du film, tourné en noir et blanc dans un format carré montre une Pologne grise et triste qui n'a pas enthousiasmé le groupe . Certaines l'ont même trouvé soporifique.

 

Toutefois la discussion a été riche autour de la foi inébranlable de cette jeune nonne "par défaut" qui reste au bord de la vie et autour de la déchéance sociale du personnage de Wanda, femme désabusée, juge intraitable, hantée par la mort.
Groupe Ciné- VOLVER Avril 2014
Repost 0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 17:38

Nous attendions les facéties truculentes de la troupe de MOLIERE, un roman historique, le portrait haut en couleurs de l’héroïne, nous sous sommes retrouvées confrontées à une saga  où l’auteure inonde le lecteur de personnages, de détails, ce roman nous a pour la plupart lassées, déconcertées, parfois  perdues (quelques abandons).

 

Cependant l’introduction de « l’affaire CORNEILLE- MOLIERE » subtilement évoquée lors de la présentation a permis de dynamiser la discussion. Voici notre groupe plongé dans la polémique, prêt à se documenter et à mener l’enquête ; Allons nous pouvoir prétendre à notre tour authentifier la plume de Corneille ou de Molière ? L’enjeu est de taille, relevons le défi !...

 

 

Groupe Renaissance –Avril 2014

Repost 0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 09:43

De l’essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est né : Michel Serres le baptise « Petite Poucette » – clin d’œil à la maestria avec laquelle les messages fusent de ses pouces.

 

Michel Serres ! Un bel orateur qu’on écoute avec grand plaisir avec son léger accent du sud-ouest, son enthousiasme rayonnant…la lecture de son livre est bien moins évidente qu’on ne l’avait supposé !

 

Notre attention a été attirée sur des sujets d’actualité et nous avons réfléchi sur les « gains » et les « pertes » de nos connaissances au cours des  évolutions techniques.

 

Encore une fois la discussion était bien nourrie.

 

Merci à Andrée notre brillante présentatrice.

 

Nous laissons à l’auteur la conclusion de notre réunion :

 

« La seule façon d’aborder les conséquences de tous ces changements, c’est de suspendre son jugement. Les idéalistes voient un progrès, les grognons, une catastrophe. Pour moi, ce n’est ni bien ni mal, ni un progrès, ni une catastrophe, c’est la réalité et il faut faire avec. Mais nous, adultes, sommes responsables de l’être nouveau dont je parle, et si je devais le faire, le portrait que je tracerais des adultes ne serait pas flatteur. »

Repost 0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 19:06

En 1761, le jeune Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour venir à Paris. Son parrain, le marquis de Ranreuil, l'a recommandé à Monsieur de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV.  Celui-ci lui confie une mission d'importance : enquêter sur la disparition du commissaire Lardin mêlée à un secret d'Etat. Aidé de son inspecteur Bourdeau, Nicolas, dans un Paris grouillant et pouilleux, se révèle un fin limier observateur et fougueux.

 

Nous avons toutes apprécié cette enquête policière prenante et pleine de rebondissements. Dans ce livre, Jean François Parot, grâce à un style précis et efficace, nous fait découvrir le Paris du XVIIIème siècle, le quotidien de toutes les couches de la société, et nous dresse un tableau intéressant de la politique et du fonctionnement de la justice à cette époque. Les personnages sont hauts en couleurs. Un bon moment de lecture. 

 

 

Groupe : 31 – Mars 2014

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 10:13

Des insectes dans nos assiettes ? "Ne manquait plus que ça", a-t-on envie de répliquer ! En effet, l'éventualité de manger des larves, des grillons ou des scorpions nous fait frémir... Pourtant, dans ce monde qui change à grande vitesse, l'idée se développe sérieusement.

Pour preuve ce petit film qu'une trentaine de participants a regardé à la Maison Rousseau avant d'échanger d'intéressants commentaires et de partager, à la fin de la rencontre, un grand moment gustatif!

 

 

Groupe Maison Rousseau – Mars 2014

Repost 0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 20:07

Ce film a conquis l'ensemble du groupe Volver par la beauté des images, l'immersion dans la culture japonaise, l'interprétation toute en finesse et retenue, la musique et bien sûr par les questions subtilement posées.

Il montre la fragilité de l'être humain, l'impact de l'éducation et de l'amour. Il questionne sur la cellule familiale traditionnelle, sur ce qui fait un parent : les gènes ou la transmission.

Kore-Eda observe les uns et les autres, épure le dialogue et limite le propos. Il ne tranche pas.

Le personnage du père est intéressant : on assiste à son évolution. Les mères sont discrètes mais font avancer les choses avec subtilité.

Un reproche cependant : les familles sont très différentes, ce qui fausse le problème.

Une réflexion : à 5 ans, c'est l'évidence que l'éducation l'emporte sur la génétique mais qu'en est-il à l'âge adulte ?

 

 

Groupe : Volver – Mars 2014

Repost 0
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 23:06

Une nouvelle fois et à l'unanimité, l'élégante plume de Jean-Christophe Rufin nous a charmées. Le grand Cœur, en clin d'œil au Grand Meaulnes, est un bel hommage à Jacques Cœur natif du Berry, de Bourges précisément. C'est une participante berruyère (gentilé des habitants de cette ville) qui a présenté avec passion ce récit d'aventures, biographie romancée de Jacques Cœur, héros attachant né à l'une des pires périodes de l'Histoire de France, la guerre de Cent Ans.

L'auteur prête manifestement quelques-uns de ses sentiments au trésorier de Charles VII. C'est Jacques Cœur lui-même qui parle, rendant le récit plus vivant qu'historique, avec des résonances très actuelles. Un grand moment de lecture et de riches échanges à vivre absolument.

 

 

Groupe Plaisir Centre – Mars 2014

Repost 0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 22:24

Entre son ex-femme, dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui lui demande de partir "pour une fois" s'occuper des ses parents, son père ouvrier qui s'apprête à voter FN et le tsunami qui ravage le japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner, écrivain et scénariste, aux lisières de sa propre existence.

Dans ce roman, ample et percutant, Olivier Adam embrasse le destin d'un homme qui ne retrouve plus ses marques  et le portait d'une certaine France à la périphérie d'elle-même.

Le groupe a été partagé dans son appréciation, cependant la richesse des thèmes abordés dans ce livre a nourri une discussion très intéressante

 

 

Groupe  Val Boissière – Mars 2014

Repost 0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 14:30

Alors qu’elle rentre d’une journée en forêt, Miên, une jeune femme vietnamienne, se heurte à un attroupement : l’homme qu’elle avait épousé 14 ans auparavant et qu’on croyait mort en héros est revenu. Entre temps Miên s’est remariée avec un riche propriétaire terrien, Hoan, qu’elle aime et avec qui elle a un enfant.

Mais Bôn, le vétéran communiste, réclame sa femme. Sous la pression de la communauté, Miên retourne vivre avec son premier mari……..

 

L’ensemble du groupe a trouvé ce livre très bon à plusieurs égards : la traduction fidèle à la narration de l’auteur à la fois poétique, simple et limpide, les descriptions très réalistes et précises qui évoquent les couleurs violentes, les odeurs, les saveurs culinaires, la beauté de la nature, même si à certains moments il y a des longueurs.

Plusieurs ont été captivées, d’autres éprouvées par le réalisme et la dureté des descriptions et des scènes racontées. Quoiqu’il en soit ce livre ne laisse pas insensible.

L’auteur ne fait pas son autobiographie, mais décrit toutefois avec précision la culture et l’histoire de son pays, le Vietnam, et nous laisse percevoir avec finesse et délicatesse son expérience personnelle.

 

 

Groupe  Neauphle le Château – Mars 2014

Repost 0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 13:59

C'est un roman poétique, un peu déroutant, mais plein de sensibilité.

Quelques unes parmi nous ont été rebutées par les formules mathématiques

et les règles du base-ball, mais on peut aisément en faire abstraction et privilégier la description des rapports humains.

 

Ce livre, plein de tendresse, a suscité une très intéressante discussion.

 

 

Groupe Les quatre vents – Mars 2014

Repost 0

Présentation

  • : des Groupes discussions
  • des Groupes discussions
  • : Synthèses des commentaires des groupes discussion
  • Contact

Bienvenue

Bienvenue sur le blog des "Groupes-discussion" de l'association plaisiroise "Lecture et Dialogue".

 

L'Association est née du désir de communication de jeunes femmes nouvellement installées à Plaisir. Elles se sont réunies pour discuter de livres, formant un groupe-discussion qui a fonctionné quelques mois de façon informelle. Le succès de cette initiative a déclenché un phénomène de "boule de neige" : deux participantes ont d'abord créé leur propre groupe dans le même secteur, puis au fil du temps, l'exemple a été suivi dans tous les quartiers de Plaisir. Actuellement 30 groupes se réunissent régulièrement. Une animatrice ou un animateur coordonne le débat entre les participant(e)s. Une commission "documentation" élabore des dossiers à partir d'articles de presse, sur les écrivains et les thèmes choisis dans les groupes, apportant ainsi un support aux discussions. Les commentaires rédigés par les groupes sont en ligne sur ce blog. Un index par auteur permet une recherche rapide. Vos commentaires sont les bienvenus.

Les activités proposées : visites commentées, sorties, cours, conférences... sont annoncées chaque chaque trimestre ici

Texte Libre

Vous désirez vous évader du quotidien, faire des pauses, gérer votre temps lectures, culture, loisirs ? Vous aimez lire, écrire, échanger des idées, aborder des sujets variés ?

Vous souhaitez partager vos choix de lecture, cinéma, vidéo dans une ambiance sympathique ? Nos groupes-discussion sont faits pour vous.

Lecture et Dialogue organise depuis de nombreuses années des "groupes-discussion" qui permettent aux participants d'exprimer leurs avis et d'écouter celui des autres participants.

Un "groupe-discussion" c'est la motivation qui me manque quand je me dis que je devrais lire le livre ou voir le film dont j'ai entendu parler alors que je n'aurais pas le courage ou le temps de le faire si je n'ai pas le plaisir d'aller à la prochaine réunion du groupe. "

Vous pouvez également assister aux cours dispensés par des professeurs diplômés, le matin en semaine et vous inscrire à des visites commentées par des conférenciers professionnels, vous inscrire à des sorties théâtre dans la région ou en car à Paris.

Vous pouvez assister à une conférence ou venir à la rencontre d'un écrivain. Ces deux activités sont ouvertes à tous, adhérents et non adhérents, plaisirois et non plaisirois.

L'ensemble des activités est mis en ligne en temps réel sur ce blog : http://lecdial.eklablog.com