Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 10:19

Nous avons toutes été séduites par le roman « La vestale ».

 

Autofiction bien documentée relatant la vie de la cantatrice Pauline Viardot, sœur de la célèbre Malibran. Une plongée dans l’intimité des personnalités romantiques comme George Sand, Liszt, Chopin, Gounod et encore Musset, Dumas fils, et bien sûrTourgueniev…

 

L’auteur, animatrice d’émissions musicales a su mettre en valeur toute cette brillante époque.

Si vous disposez de 7 minutes je vous recommande : http://vimeo.com/81286467

 

 

Groupe  les Quatre vents – Mai 2014 

Repost 0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 19:12

A la sortie de la guerre de 14/18 Albert Maillard témoin d’une chose qu’il n’aurait pas dû voir et Edouard Péricourt, gueule cassée, sont liés par un destin indéfectible.  Ils vont  devoir  affronter leur survie face à un pays qui les abandonne et se lanceront alors dans une escroquerie nationale spectaculaire.

Pierre Lemaître, surtout connu comme auteur de romans noirs, nous entraîne dans une histoire étonnante  aux nombreux rebondissements. Il éclaire un pan de cette tragédie de l’après-guerre rarement abordée en maniant avec grande agilité le sarcasme, l’humour noir, l’ironie et l’émotion.

 

Nous avons toutes été captivées par ce récit vivant, réaliste, bien documenté.

Les péripéties des principaux protagonistes et le suspense toujours présent  nous ont  tenues en haleine jusqu’à la dernière page même si certaines sont restées perplexes sur la fin de cette histoire. Un Goncourt  à ne pas laisser passer et qui donne fortement envie de découvrir à celles qui ne les connaissent  pas  les polars de  cet auteur.

 

 

Groupe de Neauphle – Mai 2014

Repost 0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 15:28

Recueil de nouvelles dans lesquelles les personnages courent après le bonheur, quête vaine, éperdue, étourdissante, qu’ils poursuivent sans relâche. D’une écriture précise et sensible, l’auteure met en évidence les lignes de force invisibles guidant chaque destin. La conclusion de chaque nouvelle laisse libre cours à l’imagination et à la sensibilité de chacun, ce qui les rend parfois très déstabilisantes. C’est un livre pour amateurs d’insolite qui, malgré ses qualités littéraires, a divisé nos lectrices.

 

 

Groupe : Ecrivains du monde – Avril 2014

Repost 0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 17:04

Une œuvre considérée comme le premier vrai roman de BALZAC par les uns, qualifiée de conte par les autres, mais avant tout une œuvre qui cherche à saisir et comprendre la société dans son entier avec pour thème central le conflit entre désir et longévité.

La peau de chagrin magique représente la force vitale de son propriétaire et se voit rétrécir à chaque désir exaucé. Vouloir nous brûle, Pouvoir nous détruit.

Bien des divergences dans notre groupe : certaines ont été déstabilisées par le manque de cohérence dans la narration, d’autres ont été lassées par cette écriture trop lyrique, trop jouissive où les descriptions s’amoncèlent à la volée, enfin une adhésion quasi entière pour les autres emportées par ce roman fantastique et philosophique. Néanmoins une discussion animée autour de ce pacte avec le diable : « Je t’offre la réalisation de tes désirs contre ta vie ou ton âme » Le choix indispensable entre vivre plus intensément en brûlant la chandelle ou calmement, plus longtemps, ce qui implique l’économie du désir, mais faut-il chercher à satisfaire tous nos désirs ?...

 

A signaler la belle motivation d’une participante qui pour parvenir à savourer la langue Balzacienne a recherché l’œuvre audio traduite dans sa langue maternelle. Nous avions déjà apprécié d’écouter une lecture de Proust et ce biais nous paraît faciliter l’approche de certaines œuvres littéraires.

 

 

Groupe Renaissance – Avril 2014 

Repost 0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 10:56

Hilarion Grigorian en mai 1985 reprend l’écriture de son journal pour nous conter l’histoire utopique et cruelle de la mission française mise en place à Rama près d’Asmara en Erythrée par Grégoire, jeune humanitaire.

J.C Rufin décrit les contradictions de ces humanitaires dans leurs engagements, venus avec des motivations bien différentes dans un pays inconnu.

Par son talent de conteur, J.C Rufin nous fait aussi découvrir une Ethiopie fascinante, située entre mer et montagne, au climat changeant, où règne une végétation très odorante.

 

Les échanges ont été très fructueux, le thème du livre faisant appel à de nombreuses situations actuelles de détresse dans un certain nombre de pays.

Malgré tout le livre n’a pas fait l’unanimité car peut-être trop tragique sur la situation des déplacés.

 

 

Groupe auteur – Avril 2014

Repost 0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 09:19

Pourquoi tous les membres du groupe ont-ils  été enthousiasmés à la lecture de ce livre au titre pourtant  peu engageant " peste et choléra "! Nous ne l'avons pas ressenti comme la simple  biographie d'un médecin baroudeur et solitaire, découvreur de bacilles, créateur de laboratoires et d'instituts et qui tout au long de sa vie  cherchera des solutions concrètes et novatrices aux défis qu'il se lancera dans des domaines aussi variés que l'agriculture, l'élevage, l'exploitation de latex etc. ... contribuant pendant 40 ans à développer une région désertique de l'ex-Indochine.

 Mais nous y avons vu aussi  une œuvre littéraire, orchestrée comme une partition de musique, écrite dans un style sobre et parfois évasif avec des évocations historiques sur les grands évènements de l’époque, placées çà et là obligeant le lecteur à de petits calculs de chronologie! Grâce à ce livre, nous espérons que ce scientifique atypique retrouvera la place qu'il mérite dans l'histoire des progrès de la science, lui qui fut injustement oublié des français mais toujours honoré dans son pays d'adoption: le Vietnam.                                                   

 

 

 Groupe Quartier des sciences – avril 2014   

Repost 0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 06:27

Peste & choléra ", soyez rassurés, vous n'avez pas à choisir entre les deux ! Plus sérieusement, découvrez le livre passionnant dont c'est le titre... Patrick Deville nous livre un récit foisonnant, celui de la vie d'un véritable génie, le chercheur Alexandre Yersin (1863-1943), aventurier au sens noble du terme, touche-à-tout à l'intelligence et la mémoire exceptionnelles.

Malgré une écriture déroutante pour certaines, l'ensemble du groupe a été littéralement envoûté par le parcours de ce solitaire à la curiosité encyclopédique. Nous avons été très intéressées par l'évocation précise de toute une époque et la réflexion sur le sens de l'existence, celui de " la vraie vie ". La réticence de deux lectrices a été levée grâce à la présentation d'une participante à l'esprit scientifique qui a réussi néanmoins à faire tomber " les dernières barrières ".

 

Groupe Plaisir Centre - avril 2014

 

 

Repost 0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 14:09

Grâce à la reconstitution en laboratoire d'une fourmilière géante par des scientifiques écossais, les fourmis nous ont dévoilé quelques-uns de leurs secrets. Ce documentaire Arte très instructif, aux nombreuses images en haute définition, nous a subjuguées. Contrairement à ce que l'on peut croire, les fourmis ne sont soumises à aucune hiérarchie, chacune étant programmée pour exécuter une tâche précise. Elles communiquent entre elles de plusieurs façons. L'ingénieux fonctionnement d'une colonie commence à inspirer l'homme dans certains domaines.

 

 

Groupe Vidéo - avril 2014      

Repost 0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 06:38

 

Avec « Cherchez la femme » l’auteur explore la vie du couple, de la rencontre  au mariage, de son évolution et de la séparation, de l’influence ‘invisible’ des générations précédentes. Elle dresse des portraits minutieux, étudie les caractères et scrute les relations de cette biosphère conjugale.

 

Le thème du livre a été fédérateur. Nous avons apprécié le sujet, mais la façon dont il a été traité, a provoqué des divergences d’opinions.

 

Pour certaines la répétition des évènements, souvent épuisante, n’apportait rien au sujet sinon à enfoncer des portes ouvertes. De grandes coupes auraient été nécessaires.

Alors que pour les autres, ces répétitions reflétaient le soin avec lequel l’auteur dissèque les personnages, permettant de bien mettre en évidence toute la complexité des caractères et le fonctionnement humain.

 

Quant aux différents personnages, on s’attache à certains, on s’identifie à d’autres, on se détourne d’un troisième, dont le comportement nous est incompréhensible… bref il y avait de quoi débattre longuement sur chacun  d’eux.

 

 

Groupe Aqueduc Avril 2014 

Repost 0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 15:00

La rencontre d’un jeune garçon issu d’une famille d’agriculteurs et d’un vétéran du Vietnam de retour au pays plus de dix ans après la fin de la guerre : voici le fil conducteur du livre.

 

Un sujet qui change de l’ordinaire et qui a plu au groupe (toutes sauf 2)

 

Le livre est bien écrit, sensible, touchant et emprunt de poésie.  Il tient à la fois des Aventures de Tom Saywer que de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, avec de belles descriptions qui évoquent en nous de belles images.

La rudesse des personnages et l’ambiance de cette Amérique paysanne sont bien rendues.

 

Ce livre tient en haleine, et aborde aussi bien l’émancipation sociale par les études, le rejet des vétérans du Vietnam par une partie de la population américaine, la survie après les horreurs de la guerre, et surtout l’amitié initiatique entre Billy et Jim.

 

Amitié qui permet à l’un de devenir adulte, à l’autre de tourner la page.

Un seul regret qui blesse le cœur des mamans que nous sommes : pourquoi Jim n’a-t-il pas au moins prévenu ses parents de son retour au pays ? La promesse tenue, la culpabilité d’être encore vivant ?

Faites-vous votre opinion en lisant le livre.

 

 

Groupe Aqueduc Avril 2014 

Repost 0

Présentation

  • : des Groupes discussions
  • des Groupes discussions
  • : Synthèses des commentaires des groupes discussion
  • Contact

Bienvenue

Bienvenue sur le blog des "Groupes-discussion" de l'association plaisiroise "Lecture et Dialogue".

 

L'Association est née du désir de communication de jeunes femmes nouvellement installées à Plaisir. Elles se sont réunies pour discuter de livres, formant un groupe-discussion qui a fonctionné quelques mois de façon informelle. Le succès de cette initiative a déclenché un phénomène de "boule de neige" : deux participantes ont d'abord créé leur propre groupe dans le même secteur, puis au fil du temps, l'exemple a été suivi dans tous les quartiers de Plaisir. Actuellement 30 groupes se réunissent régulièrement. Une animatrice ou un animateur coordonne le débat entre les participant(e)s. Une commission "documentation" élabore des dossiers à partir d'articles de presse, sur les écrivains et les thèmes choisis dans les groupes, apportant ainsi un support aux discussions. Les commentaires rédigés par les groupes sont en ligne sur ce blog. Un index par auteur permet une recherche rapide. Vos commentaires sont les bienvenus.

Les activités proposées : visites commentées, sorties, cours, conférences... sont annoncées chaque chaque trimestre ici

Texte Libre

Vous désirez vous évader du quotidien, faire des pauses, gérer votre temps lectures, culture, loisirs ? Vous aimez lire, écrire, échanger des idées, aborder des sujets variés ?

Vous souhaitez partager vos choix de lecture, cinéma, vidéo dans une ambiance sympathique ? Nos groupes-discussion sont faits pour vous.

Lecture et Dialogue organise depuis de nombreuses années des "groupes-discussion" qui permettent aux participants d'exprimer leurs avis et d'écouter celui des autres participants.

Un "groupe-discussion" c'est la motivation qui me manque quand je me dis que je devrais lire le livre ou voir le film dont j'ai entendu parler alors que je n'aurais pas le courage ou le temps de le faire si je n'ai pas le plaisir d'aller à la prochaine réunion du groupe. "

Vous pouvez également assister aux cours dispensés par des professeurs diplômés, le matin en semaine et vous inscrire à des visites commentées par des conférenciers professionnels, vous inscrire à des sorties théâtre dans la région ou en car à Paris.

Vous pouvez assister à une conférence ou venir à la rencontre d'un écrivain. Ces deux activités sont ouvertes à tous, adhérents et non adhérents, plaisirois et non plaisirois.

L'ensemble des activités est mis en ligne en temps réel sur ce blog : http://lecdial.eklablog.com