Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 20:40

Michel Marini a 12 ans en 1959 quand il repère dans l'arrière salle du café Le Balto,  "le club des incorrigibles optimistes"; Là, se retrouvent pour jouer aux échecs, une poignée d'hommes. Tous sont originaires d'Europe de l'Est, ils ont fui leur pays et ont tout quitté pour se réfugier à Paris. 

Au fil des pages, on découvrira l'histoire de chacun d'eux, leur destin poignant, leur lutte quotidienne pour survivre, mais aussi le Paris des années 60, avec en toile de fond la guerre d'Algérie. Avec eux, Michel, lecteur compulsif, délaissé par son père, en conflit avec sa mère, fera son apprentissage de la vie avec ses joies et ses peines.

Nous avons bien aimé ce roman très dense entremêlant les destins. Malgré quelques longueurs, nous l'avons trouvé intéressant. Avec une écriture fluide, et pas mal d'humour, l'auteur arrive à nous captiver jusqu'au rebondissement final.  

 

 

Groupe 31 – septembre 2014

Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 09:54

Avec l'Equation Africaine nous avons fait la connaissance d'un auteur algérien ayant adopté le pseudonyme de Yasmina Khadra. Il est traduit dans 40 langues et deux de ses romans ont été adaptés au cinéma.

 

 L’Equation Africaine raconte l'histoire d'un médecin Allemand qui suite au suicide de sa femme accepte de partir avec son meilleur ami aux Comores pour une mission humanitaire. Leur voilier est attaqué par des pirates, ils sont pris en otage battus, humiliés. Le Docteur va connaître un véritable cauchemar.
Ce roman décrit la lente et irréversible transformation d'un européen dont les yeux vont s'ouvrir à la réalité d'un monde jusqu'alors inconnu. D'une Afrique orientale tour à tour sauvage, irrationnelle, sage fière et infiniment courageuse.

Le groupe a aimé ce livre, de nombreux sujets ont pu être débattus, des interprétations et des ressentis différents ont été exposés. Ce qui nous a permis des échanges très enrichissants autour de cette histoire et aussi de mieux connaître la biographie et la bibliographie de l'auteur. Soirée agréable car très animée.  

 

 

Groupe du soir – septembre 2014

Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 20:46

Nous commençons bien l'année avec ce beau roman à l'écriture fluide qui a fait l'unanimité du Groupe. La dernière fugitive a été l'occasion d'une passionnante discussion notamment concernant le mouvement Quaker. L'auteur appartient-elle à ce mouvement tant elle semble imprégnée du sujet ? Merci à Françoise  qui nous a proposé ce livre.

 

Groupe : les Quatre vents – septembre 2014

 

 

Repost 0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 22:24

Premier rendez-vous vendredi 12/9/2014 à partir de 10 h

 

Nouveau.JPG

Repost 0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 21:47

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac

J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot. Honoré de Balzac

Un bon livre est celui qu'on retrouve toujours plein après l'avoir vidé. Jacques Deval

Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser, mettez des livres partout. Victor Hugo

Qui veut se connaître, qu'il ouvre un livre. Jean Paulhan

Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait dissipé. Montesquieu

Un texte constitue pour les femmes un puits de secrets, un vertige, une possibilité de voir le monde autrement, voire de le vivre autrement, peut donner l'élan de tout quitter, de s'envoler vers d'autres horizons en ayant conquis, par la lecture, les armes de la liberté.
Laure Adler (Les femmes qui lisent sont dangereuses, Flammarion)

Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux. Jules Renard
Une bibliothèque est une chambre d'amis. Tahar Ben Jelloun

Une pièce sans livres, c'est comme un corps sans âme. Cicéron

Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade. Julien Green

Toutes les grandes lectures sont une date dans l'existence. Alphonse de Lamartine

Lire, c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas. Victor Hugo

J'aime à lire comme une poule boit, en relevant fréquemment la tête, pour faire couler. Jules Renard

A quoi servent les livres s'ils ne ramènent pas vers la vie, s'ils ne parviennent pas à nous y faire boire avec plus d'avidité ?  Henry Miller

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.  François Mauriac

Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de tout, y compris de soi-même. Daniel Pennac

Il n'y a vraiment que deux choses qui puissent faire changer un être humain : un grand amour ou la lecture d'un grand livre. Paul Desalmand

Une vie sans lecture est une vie que l'on ne quitte jamais, une vie entassée, étouffée de tout ce qu'elle retient. Christian Bobin

La vraie lecture commence quand on ne lit plus seulement pour se distraire et se fuir, mais pour se trouver. Jean Guéhenno

Repost 0
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 16:49

Drôle et pertinent

A écouter absolument !

 Book-revolution-technologique.jpg

Un appareil innovant en tout point : Le "Book"

Il contient de nombreuses informations, compact, il s'emporte partout, moins fragile qu'un ordinateur portable ou une tablette, pas besoin de le recharger ! Cliquez  sur l'image pour une vidéo explicative.

Qu'est-ce que vous en pensez ? çà vous tente ?

 

 

 

Repost 0
Published by AA - dans INFOS
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 18:13

Dans une petite ville d’Alabama, pendant les années 30 de la grande Dépression, l’avocat Atticus Finch se voit confier la tâche périlleuse de défendre un jeune noir accusé du viol d’une jeune blanche.

 

Ce livre est une véritable peinture sociale de cette Amérique de la Ségrégation, mais il se veut aussi être le témoignage d’une profonde humanité qu’un père veut transmettre à ses deux enfants qu’il doit élever seul.

 

Ce roman fut largement plébiscité par notre groupe pour sa fraîcheur, car c’est avec l’innocence de leur cœur que les enfants découvrent l’injustice des hommes. Nous avons aussi apprécié la subtilité avec laquelle Harper Lee révèle les abus de cette époque en utilisant le regard d’une enfant pour dénoncer les incohérences de la société américaine. L’auteure nous offre également un magnifique modèle d’éducation, car qui ne rêverait pas d’avoir pour père : ATTICUS FINCH ?

 

 

Groupe Renaissance – juin 2014

Repost 0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 15:27

L'unanimité s'est faite sur ce livre. D'une écriture fine et précise, il relate les 3 jours qui ont fait basculer la monarchie française et disparaitre l'Ancien Régime, à travers les souvenirs d'une jeune femme proche de la Reine Marie Antoinette, sa Lectrice en fait, qui lui voue une adoration totale.

Elle nous fait pénétrer au cœur du Château de Versailles et des détails de sa vie quotidienne, délicieuse et légère, puis, quand tout se délite, extrêmement rapidement, et que commence la débandade des grands personnages proche de la famille royale dans un désordre et une lâcheté extrême, la solitude du roi et le sang froid de la reine.

 

Tout le groupe a pris du plaisir à cette lecture même celle qui "n'aime pas l'histoire" car le récit est extrêmement bien mené et la psychologie des personnages bien dessinée. On voit  les petites gens qui vivent au château et les nombreux métiers qui s'y exercent. On est au cœur de la cour et on tremble avec ces gens à l'écho des évènements parisiens.

 

C'est un livre d'atmosphère, dense mais fluide, plein d'action et facile à lire.

 

 

Groupe Renaissance  – Mai 2014

Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 11:52

Ce petit livre de moins de 300 page a fait l’unanimité. C’est le récit poignant d’une relation mère-fille difficile à cause du mystère de la naissance de Marion, conçue sous l’occupation, des amours « interdites » entre une jeune française, Fanny, et un officier allemand, et la découverte progressive, par le lecteur, de la maladie chronique de Fanny qui est maniaco-dépressive, comme on disait à l’époque.

 

Les parents de Fanny, bourgeois aisés, qui vivent avenue de Suffren, ont coupé les ponts dès qu’ils ont appris la relation « honteuse » de leur fille et elle élève seule la petite fille qui aime passionnément sa mère malgré les crises de plus en plus fortes et de plus en plus rapprochées. Elles vivent chichement dans le XX è car la mère travaille de manière chaotique. Quand elle va bien elle dessine, peint, illustre des livres d’enfants. Dans sa jeunesse elle jouait même du violon, mais tout cela est entrecoupé par les manifestations pénibles de la pathologie qui s’aggrave.

 

Marion découvre ses grands-parents (Henri et Maud) un peu snobs et la sœur de Maud, Elisa qui la recueillent pendant les hospitalisations de sa mère. Ils sont gentils avec elle et Elisa fera le lien entre les deux domiciles. Elle raconte enfin à Marion les origines de sa naissance…

 

C’est un livre émouvant, très bien écrit, construit, de manière originale avec une montée en puissance à l’instar de la tragédie, du mystère et du suspens qui tient en haleine jusqu’au dénouement final…

 

Groupe Val Boissière. – Mai 2014

 

 

P.S. Lecture et Dialogue a invité Marie Sizun en Octobre 2014 et nous serons ravies de la rencontrer afin de prolonger notre lecture.

Repost 0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 17:07

Dans ce livre, Marie Sizun revient dans le quartier de son enfance. Elle nous décrit des moments de vie qu'elle a vécus, les endroits où elle est allée avec sa mère, seule, avec son petit frère, les scènes qui l'ont marquée, les endroits qu'elle a aimés et ceux dont elle garde un mauvais souvenir. On devine, entre les lignes, les moments difficiles qu'elle a peut être vécus.

 

Nous avons toutes apprécié ce livre, bien que désappointées au départ, par le fait que l'auteur parle d'elle à la 3ème personne, comme si elle voulait mettre une distance entre ce qu'elle a été, enfant, et ce qu'elle est devenue adulte. Avec un style sobre, concis et dépouillé et une écriture pudique et pleine de délicatesse, ce livre sensible décrit bien l'enfance et aussi, peut être l'enfant qu'on a été et qu'on retrouve ici.

 

En outre, l'auteur a le mérite, dans ce roman,  de nous peindre avec beaucoup d'authenticité et de belles images, la vie de ces quartiers du XXème arrondissement de Paris, dans les années 1950."

 

 

Groupe 31 – Mai 2014

Repost 0

Présentation

  • : des Groupes discussions
  • des Groupes discussions
  • : Synthèses des commentaires des groupes discussion
  • Contact

Bienvenue

Bienvenue sur le blog des "Groupes-discussion" de l'association plaisiroise "Lecture et Dialogue".

 

L'Association est née du désir de communication de jeunes femmes nouvellement installées à Plaisir. Elles se sont réunies pour discuter de livres, formant un groupe-discussion qui a fonctionné quelques mois de façon informelle. Le succès de cette initiative a déclenché un phénomène de "boule de neige" : deux participantes ont d'abord créé leur propre groupe dans le même secteur, puis au fil du temps, l'exemple a été suivi dans tous les quartiers de Plaisir. Actuellement 30 groupes se réunissent régulièrement. Une animatrice ou un animateur coordonne le débat entre les participant(e)s. Une commission "documentation" élabore des dossiers à partir d'articles de presse, sur les écrivains et les thèmes choisis dans les groupes, apportant ainsi un support aux discussions. Les commentaires rédigés par les groupes sont en ligne sur ce blog. Un index par auteur permet une recherche rapide. Vos commentaires sont les bienvenus.

Les activités proposées : visites commentées, sorties, cours, conférences... sont annoncées chaque chaque trimestre ici

Texte Libre

Vous désirez vous évader du quotidien, faire des pauses, gérer votre temps lectures, culture, loisirs ? Vous aimez lire, écrire, échanger des idées, aborder des sujets variés ?

Vous souhaitez partager vos choix de lecture, cinéma, vidéo dans une ambiance sympathique ? Nos groupes-discussion sont faits pour vous.

Lecture et Dialogue organise depuis de nombreuses années des "groupes-discussion" qui permettent aux participants d'exprimer leurs avis et d'écouter celui des autres participants.

Un "groupe-discussion" c'est la motivation qui me manque quand je me dis que je devrais lire le livre ou voir le film dont j'ai entendu parler alors que je n'aurais pas le courage ou le temps de le faire si je n'ai pas le plaisir d'aller à la prochaine réunion du groupe. "

Vous pouvez également assister aux cours dispensés par des professeurs diplômés, le matin en semaine et vous inscrire à des visites commentées par des conférenciers professionnels, vous inscrire à des sorties théâtre dans la région ou en car à Paris.

Vous pouvez assister à une conférence ou venir à la rencontre d'un écrivain. Ces deux activités sont ouvertes à tous, adhérents et non adhérents, plaisirois et non plaisirois.

L'ensemble des activités est mis en ligne en temps réel sur ce blog : http://lecdial.eklablog.com