Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 14:21

Un meurtre au kibboutz, ça n’existe pas ! C’est impossible. Mais le kibboutz, qu’est-ce que c’est ? Un milieu quasi familial, une terre promise ou un dernier refuge ? Un monde clos sur ses rêves à l’idyllique promiscuité ? Un passé commun fait de labeurs, marqué par l’Histoire et traversé de luttes souterraines violentes ? Un modèle de société qui aura fait du désert un verger ? Mais à quel prix ? Nourri d’une histoire féroce, l’homme parfois trouve des solutions radicales. Le commissaire Michaël Ohayon, pourtant né en Israël et à qui l’on vient de confier l’enquête sur la mort d’une femme, se demande chaque jour s’il connaît son pays. Au kibboutz, entre les rescapés de la Shoah, ceux venus de Pologne ou les enfants nés sur place, les mobiles pour tuer, même s’ils sont surprenants, finalement ne manquent pas...

                             

 

Le meurtre du titre est secondaire : c’est le kibboutz et son organisation spécifique qui est au centre de l’intrigue et par extension Israël. Ce livre est plus intéressant par la découverte de ce petit pays que par celle du meurtrier. La discussion a surtout porté sur les difficultés de la cohabitation, les problèmes de racisme et enfin sur les religions, leurs différences et les excès des intégrismes de tous bords qui, hélas, ne conduisent pas à la paix mais éternellement à la guerre.

 

Israël est constitué d’une mosaïques d’immigrés venant de tous horizons, et leurs idéaux différents génèrent des tensions qui peuvent aller jusqu’au meurtre - dans notre livre en tous cas – à cause de l’évolution naturelle de la vie dans ce circuit fermé qu’est un kibboutz.

De par l’origine de ses habitants, il arrive que tout les oppose et ils ont alors beaucoup de difficultés à trouver un consensus. Les rescapés de la Shoah sont infiniment respectés mais ils sont forcément plus âgés et ont un idéal de vie plus conservateur que les sabras (nés en Israël) dont les aspirations sont plus modernes et contemporaines. Les deux générations se heurtent ce qui peut provoquer des conflits.

 

Livre intéressant mais que le groupe ne classerait pas en polar.

 

Groupe : Polar

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : des Groupes discussions
  • des Groupes discussions
  • : Synthèses des commentaires des groupes discussion
  • Contact

Bienvenue

Bienvenue sur le blog des "Groupes-discussion" de l'association plaisiroise "Lecture et Dialogue".

 

L'Association est née du désir de communication de jeunes femmes nouvellement installées à Plaisir. Elles se sont réunies pour discuter de livres, formant un groupe-discussion qui a fonctionné quelques mois de façon informelle. Le succès de cette initiative a déclenché un phénomène de "boule de neige" : deux participantes ont d'abord créé leur propre groupe dans le même secteur, puis au fil du temps, l'exemple a été suivi dans tous les quartiers de Plaisir. Actuellement 30 groupes se réunissent régulièrement. Une animatrice ou un animateur coordonne le débat entre les participant(e)s. Une commission "documentation" élabore des dossiers à partir d'articles de presse, sur les écrivains et les thèmes choisis dans les groupes, apportant ainsi un support aux discussions. Les commentaires rédigés par les groupes sont en ligne sur ce blog. Un index par auteur permet une recherche rapide. Vos commentaires sont les bienvenus.

Les activités proposées : visites commentées, sorties, cours, conférences... sont annoncées chaque chaque trimestre ici

Texte Libre

Vous désirez vous évader du quotidien, faire des pauses, gérer votre temps lectures, culture, loisirs ? Vous aimez lire, écrire, échanger des idées, aborder des sujets variés ?

Vous souhaitez partager vos choix de lecture, cinéma, vidéo dans une ambiance sympathique ? Nos groupes-discussion sont faits pour vous.

Lecture et Dialogue organise depuis de nombreuses années des "groupes-discussion" qui permettent aux participants d'exprimer leurs avis et d'écouter celui des autres participants.

Un "groupe-discussion" c'est la motivation qui me manque quand je me dis que je devrais lire le livre ou voir le film dont j'ai entendu parler alors que je n'aurais pas le courage ou le temps de le faire si je n'ai pas le plaisir d'aller à la prochaine réunion du groupe. "

Vous pouvez également assister aux cours dispensés par des professeurs diplômés, le matin en semaine et vous inscrire à des visites commentées par des conférenciers professionnels, vous inscrire à des sorties théâtre dans la région ou en car à Paris.

Vous pouvez assister à une conférence ou venir à la rencontre d'un écrivain. Ces deux activités sont ouvertes à tous, adhérents et non adhérents, plaisirois et non plaisirois.

L'ensemble des activités est mis en ligne en temps réel sur ce blog : http://lecdial.eklablog.com